Une dictature du bien-être ?

Je suis en train de lire l'ouvrage à charge Happycratie contre, pêle-mêle, la psychologie positive, l'économie du bien-être et le secteur économique du développement personnel (Mindfulness, coachs de vie, etc.). Je ne vais pas faire ici une critique en règle de l'ouvrage (spoiler : la lourdeur du parti-pris idéologique annule ce qu'une analyse proprement sociologique de ce mouvement a d'intéressant), mais l'utiliser comme prétexte pour raconter ce que j'en ai vu lors de mes années dans le secteur privé - témoignage hautement subjectif donc, sans aucune prétention à une quelconque représentativité.

→ Lire la suite

précédemment

Quelles incitations pour la réplication ?

Je suis en train de suivre le MOOC Transparent and Open Social Science Reearch de la Berkeley Initiative for Transparency in the Social Sciences. La question de la réplication des études scientifiques est au cœur des enjeux de ce MOOC. Celui-ci présente quelques suggestions sur comment faire évoluer le système de publication scientifique vers une meilleure valorisation de la réplication. Cela me renvoi à mon expérience avec les modèles bancaires : comment, dans un environnement où les incitations privées sont élevées, est traitée cette question ?

→ Lire la suite

Des gains de productivité

Ce billet a commencé comme un commentaire de celui de Stéphane Ménia. Voyant les proportions que prenait ce commentaire, j'ai décidé d'en faire un billet, comme à la grande époque des blogs économiques. Si vous n'avez pas déjà lu le billet de Stéphane, commencez par le faire.

→ Lire la suite

Nouveau changement de cap

Annonce bien tardive, puisque je suis depuis juillet 2017 Directeur exécutif de l'Observatoire du Bien-être. Si je parle plus formellement de mon nouveau poste sur mon autre blog, je reviens ici sur l'enchaînement de choses qui a conduit à ce tournant ma foi assez inattendu.

→ Lire la suite

Apprentissage papier et apprentissage digital

j'ai vu passer au cours des derniers mois plusieurs études prétendant établir que le papier et l'écriture manuscrite favorisent plus l'apprentissage que les supports numériques. Je n'ai pas d'avis sur le sujet mais il me semble que les fondements méthodologiques de ces études sont très discutables.

→ Lire la suite